toilettespubliques.com

Il n'y a pas assez de toilettes publiques en France

66 % des Français considèrent l'accès aux toilettes publiques « difficile », selon un sondage mené par l'Ifop. Les femmes et les urbains sont particulièrement concernées.

66 % des Français considèrent l'accès aux toilettes publiques « difficile », selon un sondage mené par l'Ifop. Les femmes et les urbains sont particulièrement concernées.
Publié le 4 mai 2021
Y a-t-il assez de toilettes publiques en France ? Non, juge une grande majorité des Français. 66 % jugent « difficile » l’accès aux toilettes publiques dans leur commune, selon une étude Ifop*. 7 % seulement considèrent « facile » leur accès. Le problème est d’autant plus fort quand on est dans une grosse ville : parmi les habitants des communes rurales, 63 % jugent l’accès aux toilettes difficile ; la proportion est de 64 % pour les habitants des communes urbaines de province et jusqu’à 80 % dans l’agglomération parisienne !

Autre constat de ce sondage : les hommes et les femmes ne sont pas égaux face à l’accès aux toilettes publiques. Preuve en est, à Paris par exemple, où les hommes peuvent se contenter d’urinoirs posés derrière les sanisettes, quand les femmes doivent attendre leur tour ou trouver des sanisettes qui fonctionnent. 64 % des hommes trouvent ainsi l’accès aux toilettes publiques « difficile », quand 68 % des femmes sont de cet avis.

Des files d'attente trop longues

Au-delà de leur accès, les toilettes publiques pâtissent d’une mauvaise image. À raison ? 56 % des hommes et 63 % des femmes les trouvent sales, 59 % des hommes et 63 % des femmes les trouvent nauséabondes et 54 % des femmes et 50 % des hommes ne les trouvent pas assez sûres. 19 % des hommes et 24 % des femmes jugent que les files d’attente sont « trop longues ».

Le problème s’est accru avec le premier confinement, contraint par le Covid-19, qui a poussé à une fermeture généralisée des toilettes accessibles au public, celles sur les trottoirs comme celles dans les bars, restaurants ou centres commerciaux. Ainsi, 45 % des Français expriment avoir souffert d’un manque d’accès à des sanitaires publics pendant cette période.

* Étude Ifop pour Diogène-France.fr réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 9 au 12 avril 2021 auprès d’un échantillon de 1010 personnes, de la population française âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine